14 avril 2022, anne-sophie sempere « comment l’etat s’attaque a nos libertÉs »

Jeudi 14 avril 2022 – 20h – Salle multimédia, rue Léo Lagrange – Clermont Ferrand
COMMENT L’ETAT S’ATTAQUE À NOS LIBERTES -TOUS SURVEILLÉS ET PUNIS


Anne-Sophie Simpere est chargée de plaidoyer pour Amnesty International et
Pierre Januel est journaliste.


« Surveillés et punis » propose de faire le point pour comprendre comment en vingt
ans les autorités ont rogné nos droits. Pourquoi et comment avons-nous laissé
faire ? Si un gouvernement xénophobe et autoritaire arrivait au pouvoir, quels
outils aurait-il à sa disposition ? Quels garde-fous nous protègent encore ? Cet
ouvrage est aussi un appel à un élan citoyen.
Fallait-il vivre un confinement mondial au printemps 2020 pour se rendre compte
que, du karcher sarkoziste à la « guerre » contre la covid en passant par les états
d’urgence terroriste, nous avons progressivement renoncé à des libertés
fondamentales.

Anne Sophie SEMPERE, notre invitée


Partenaires : Ville de Clermont Ferrand – Edition Plon

Conférence sur la cryptomonnaie

Jeudi 7 avril 2022 – 20h – Salle multimédia, rue Léo Lagrange – Clermont Ferrand

Avec des étudiants du département GEA de l’IUT de Clermont Ferrand.


Invité : Jean-Paul Delahaye, informaticien, mathématicien et professeur à l’Université de Lille 1, a consacré de nombreux articles et de nombreuses présentations à Bitcoin et aux blockchains

Technologie connue seulement par les plus aguerris depuis le début des années 2010, les cryptomonnaies sont désormais très populaire au monde. Cette révolution du monde monétaire et numérique s’est vue propulsée par la pandémie et ses conséquences catastrophiques pour les monnaies fiduciaires. La volonté d’avoir un nouveau système monétaire, 100% décentralisé, a fait grimper le cours du Bitcoin, locomotive de cette nouvelle technologie. Mais alors que leur fonction première était de servir de nouveaux moyens d’échange, les spéculations ont vite pris le pas et sont désormais, la seule utilité de la plupart des cryptomonnaies. C’est alors, logiquement, que la question de la réelle utilité de cette technologie doit être posée.


Partenaire : Ville de Clermont Ferrand

JEUDI 17 MARS 20H AU CINÉMA LE RIO

Le cinéma Le Rio à Clermont-Fd,

En partenariat avec Les Amis du Temps des Cerises,
Les Amis du Monde Diplomatique et
Les Amis de l’Humanité Puy-de-Dôme

a le plaisir de vous proposer une soirée spéciale autour du film

———————————–

DISCUSSION APRÈS LA PROJECTION

Jeudi 17 mars à 20h

SYNOPSIS du film :

L’histoire de Julian Assange et de sa traque menée par les États-Unis et leurs vassaux dans une nouvelle version de l’éternel combat de Spartacus contre l’Empire. Suivant pas à pas la défense du fondateur de WikiLeaks, coordonnée par l’avocat espagnol Baltasar Garzón, mondialement connu pour avoir fait interpeller l’ancien dictateur chilien Augusto Pinochet, les réalisateurs ont parcouru le monde pendant neuf ans pour retisser cette histoire aux implications politiques profondes. Dans une démocratie, la liberté d’informer est un minimum vital et ne peut être une option, quelles que soient nos opinions politiques. Cette histoire concerne chacun d’entre nous.
——————————–

Préventes possibles ICI

Évènement Facebook

CONFÉRENCE DU 10 MARS 2022. « HABITER LE MONDE », par marc chovin

SALLE MULTIMEDIA GEORGES CONCHON (rue Léo Lagrange, près Comédie de Clermont, bus/tram Maison de la Culture) 20H. MESURES SANITAIRES EN VIGUEUR

Marc Chovin – Professeur d’économie en master préparant aux études de l’expertise comptable et au commissariat aux comptes.
 
« Habiter le monde/aux origines de notre temps  » a pour ambition de revisiter cinq siècles de domination occidentale par le prisme des grandes représentations économiques qui s’y sont succédées.
Cet exercice est retenu comme un préalable essentiel, après la crise des Subprimes et de la Covid 19 et alors que les canons tonnent tout près et que le Giec ne cesse de nous alerter, pour comprendre les enjeux de la présidentielle et nourrir le débat démocratique.

« Défaire le capitalisme, refaire la démocratie », Jeudi 10 février

Les enjeux du « délibéralisme ».

Jeudi 10 février – 20h -Salle multimédia, rue Léo Lagrange- Clermont Ferrand
Partenaires : Ville de Clermont Ferrand – Ed. Eres – Librairie « Les Raconteurs d’Histoires »

À l’heure où la critique antisystème nourrit les ennemis de la démocratie, il est temps de passer de la déconstruction à la reconstruction, de la mise en lumière des
dysfonctionnements réguliers à l’éclairage des fonctionnements alternatifs, de la soumission au désespoir du réel à l’espérance constructive de l’utopie. La tâche la plus urgente du chercheur est d’ouvrir, à nouveau, l’espace des possibles.


Eric Dacheux est professeur des universités en Sciences de l’information et de la communication à L’UCA (Clermont Fd) où il a fondé le laboratoire « Communication et solidarité ». Il est membre du comité d’action et de gestion du Réseau Interuniversitaire de l’économie sociale et solidaire (RIUESS). Daniel Goujon est maitre de conférences en sciences économiques à l’université Jean Monnet, de Saint-Etienne (IUT de
Roanne). Il est membre du laboratoire image, société, territoire, homme, mémoire, environnement




Christian nous a quittÉ…

Christian à la journée du 150e anniversaire de la Commune de Paris à la Maison du Peuple de
Clermont-Fd le 13 novembre 2021

« La musique souvent me prend comme une mer !
Vers ma pâle étoile,
Sous un plafond de brume ou dans un vaste éther,
Je mets à la voile
 ».
Est-ce aussi pour des « Christian » que Baudelaire écrivit ce poème ? En tout cas Christian naquit au bord de la mer, à Bordeaux, près de son ami Alain, et la musique l’a pris et l’a emporté jusqu’ici, jusqu’à nous, Du Rock des années de jeunesse à la Musique Assistée par Ordinateur du 21e siècle en passant par le Jazz des années 80 et la découverte de la Musique Electro-Acoustique de la fin des années 90, Christian a découvert , créé, contribuer à faire découvrir aux autres  ce qu’il aimait dans la musique. Christian aimait beaucoup citer Nietzsche selon qui « Sans la musique, la vie serait une erreur ». Avec sa passion de la photo, son amour de la peinture et de la danse, de la littérature, avec aussi -inséparable- son engagement dans l’action associative pour faire découvrir aux autres ce qu’il aimait dans les arts et la culture, voilà ce qu’était Christian. Sans ignorer son goût pour les sciences, y compris à travers la pratique du parapente – et oui ! – jusqu’à une chute qui fut fatale à son calcanéum !
C’est cet homme qui, arrivé de Paris en Auvergne en 1983 par la grâce d’une mutation aux services locaux de La Poste, découvre à Clermont une vie culturelle riche, participe immédiatement à l’aventure de « Jazz en tête », fait de la danse, des expos photos, se lance surtout dans la création musicale qui ne le lâchera jamais, noue des amitiés qui le marqueront à vie – en tout premier lieu celles avec Sylvie et avec Bernard, son alter-ego, son mentor, dont la disparition il y a 4 ans a énormément blessé Christian, qui nous a quitté, comme Bernard, un 13 janvier. Il y a des coïncidences qui font mal ou en tout cas qui posent des questions.
En 1996 il rencontre Laurence . Leurs enfants Léa et Valentin étaient, plus que tout, la fierté, la joie, le bonheur, l’amour de sa vie. Qu’ils trouvent ici aussi l’expression de notre participation à leur douleur.
Il y a aussi l’équipe des Amis du Monde Diplomatique rencontrée en 1998, André et les Amis de la librairie du temps du temps des Cerises et ensuite Les Amis du Temps des Cerises pour lequel il mit comme membre actif du bureau ses compétences et ses connaissances au service de l’association, jusqu’à sa maladie en juillet 2018.  Il s’est battu à travers des hauts et les bas incessants avec une force et un courage, mais aussi une modestie, une discrétion, une authenticité qui furent toujours les siennes mais  qui forçaient le respect et l’empathie. Jusqu’à la fin il s’est tenu debout dans sa tête, bien que ne pouvant plus marcher depuis novembre dernier.
Christian a désormais gagné l’éternité dans nos cœurs. Nous le verrons toujours avec humour, passion, imprévisibilité, et gentillesse aux bords des lèvres et des yeux.