Romaric Godin. Jeudi 5/11. 20h. Salle Conchon. Clermont-Fd

La guerre sociale en France 
Aux sources économiques de la démocratie autoritaire

La tentation d’un pouvoir autoritaire dans la France de 2019 trouve ses racines dans le projet économique du candidat Macron.
Depuis des décennies, la pensée néolibérale mène une guerre larvée contre le modèle social français de l’après-guerre. La résistance d’une population refusant des politiques en faveur du capital a abouti à un modèle mixte, intégrant des éléments néolibéraux plus modérés qu’ailleurs, et au maintien de plus en plus précaire d’un compromis social. À partir de la crise de 2008, l’offensive néolibérale s’est radicalisée, dans un rejet complet de tout équilibre.
Emmanuel Macron apparaît alors comme l’homme de la revanche d’un capitalisme français qui jadis a combattu et vaincu le travail, avec l’appui de l’État, mais qui a dû accepter la médiation publique pour « civiliser » la lutte de classes. Arrivé au pouvoir sans disposer d’une adhésion majoritaire à un programme qui renverse cet équilibre historique, le Président fait face à des oppositions hétéroclites mais qui toutes rejettent son projet néolibéral, largement à contretemps des enjeux de l’époque. Le pouvoir n’a ainsi d’autre solution que de durcir la démocratie par un excès d’autorité. Selon une méthode classique du néolibéralisme : de l’épuisement de la société doit provenir son obéissance.

ÉLÉMENTS DE PROGRAMME SEPT/NOV 2020

PLUS DE DÉTAILS SUIVRONT…NOUS NE VOUS MASQUERONS RIEN ! 

• Lundi 14 sept. Associés à l’initiative du CINÉ RIO – F. Bégaudeau et son film « Autonomes » (voir Evènement à venir)
• 30 septembre : SOUTIEN AU DEMARRAGE DE LA SAISON DU RIO – David Dufresne sortie nationale du film « Un pays qui se tient sage »

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DE L’ASSOCIATION : jeudi 22 octobre : Centre Jean Richepin salle 7

Conférences prévues:
1er octobre : avec Attac : « Manuel d’histoire du futur 2020-2030 : comment nous avons changé de cap »
5 novembre : Romaric Godin « La guerre sociale en France »
12 novembre : Annie Lacroix-Riz , « La non épuration en France »
19 novembre : François-Xavier Dudouet et Eric Grémont. « Les grands patrons en France : du capitalisme d’État à la financiarisation, »

RAPPEL: ANNULATION DES CONFÉRENCES JUSQU’EN SEPTEMBRE

La page Facebook
https://www.facebook.com/AmisTempsCerises/ ]
demeure active, nous vous invitons à la visiter, à nous soumettre des publications, à échanger vos passions, vos idées, vos coups de coeur (lecture, cinéma, arts,…).
Respectons les consignes de sécurité sanitaire et à bientôt !

Confinée ici, l’équipe d’animation des Amis prépare d’ores et déjà la rentrée ! ! 
20200224_103255

SUSPENSION DES CONFÉRENCES JUSQU’A NOUVEL ORDRE

Chers adhérent(e)s, chers ami(e)s,
Nous avons le regret de vous informer qu’en raison de la situation sanitaire exceptionnelle liée à l’épidémie du Covid-19, nous sommes dans l’obligation d’interrompre momentanément le cycle de nos conférences.
Celles-ci reprendront dès que possible et nous vous en tiendrons bien sûr informé.e.s.
En attendant d’avoir le plaisir de vous accueillir à nouveau, il faut nous souhaiter à toutes et tous courage et solidarité dans ce moment difficile.
Bien à vous.
L’Equipe d’Animation

TOUTES LES INFOS SUR COVID-19 SUR LE SITE OFFICIEL: https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus?fbclid=IwAR14yD4e58N_neEBAQn3BLaqheCvyl2gT8jSFVcXI7ok8TFdKsP1L4gR0Cg#xtor=SEC-3-GOO-%5B{adgroup}]-[425081976937]-search-[info%20gouv

Jeudi 12 mars 2020 -« La guerre sociale en france » -Romaric Godin

Comme d’habitude 20h salle multimédia Georges Conchon, rue Léo Lagrange, BUS/TRAM Maison de la Culture
9782348045790
La guerre sociale en France
Aux sources économiques de la démocratie autoritaire
Romaric GODIN

La tentation d’un pouvoir autoritaire dans la France de 2019 trouve ses racines dans le projet économique du candidat Macron.
Depuis des décennies, la pensée néolibérale mène une guerre larvée contre le modèle social français de l’après-guerre. La résistance d’une population refusant des politiques en faveur du capital a abouti à un modèle mixte, intégrant des éléments néolibéraux plus modérés qu’ailleurs, et au maintien de plus en plus précaire d’un compromis social. À partir de la crise de 2008, l’offensive néolibérale s’est radicalisée, dans un rejet complet de tout équilibre.
Emmanuel Macron apparaît alors comme l’homme de la revanche d’un capitalisme français qui jadis a combattu et vaincu le travail, avec l’appui de l’État, mais qui a dû accepter la médiation publique pour « civiliser » la lutte de classes. Arrivé au pouvoir sans disposer d’une adhésion majoritaire à un programme qui renverse cet équilibre historique, le Président fait face à des oppositions hétéroclites mais qui toutes rejettent son projet néolibéral, largement à contretemps des enjeux de l’époque. Le pouvoir n’a ainsi d’autre solution que de durcir la démocratie par un excès d’autorité. Selon une méthode classique du néolibéralisme : de l’épuisement de la société doit provenir son obéissance.

Partenaires: La Ville de Clermont-Fd, le CD 63, La Librairie « Les Raconteurs d’Histoire » à Chamalières